Ville de Tournai - Reproduction interdite
Le premier plat : la petite saucisse
Elle est servie avec de la compote ou du chou cuit au saindoux. Et pas de saucisse à bâtons qui est, certes, un plat tournaisien, mais que l'on ne sert pas traditionnellement ce jour-là.

Le second plat : le lapin aux preones et aux raisins
Aussi appelé : le lapin à la tournaisienne.

Ingrédients : un lapin - des oignons - du sel et du poivre - un filet de vinaigre - un peu de cassonade (facultatif) - du thym - du laurier - du beurre - des prunes sèches et des raisins secs.
La recette : On fait roussir dans une casserole - en fonte de préférence - les morceaux de lapin et les oignons. On ajoute l'assaisonnement puis on arrose d'eau.

Pour bien respecter la tradition, la cuisson du lapin se fait toujours à l'eau et jamais à la bière, ni au vin,même si c'est meilleur! N'oublions pas qu'il s'agit d'un plat de pauvres à l'origine.

Le lapin va mijoter, guernoter doucement en patois tournaisien. Il sera cuit quand la viande se détache des os mais le lapin ne doit pas se démêler. On ajoute les pruneaux et les raisins que l'on fait gonfler préalablement dans l'eau bouillante. On le sert avec des pommes de terre vapeur et jamais avec des frites ou croquettes. On peut le manger en buvant du vin.

Le troisième plat : la salade tournaisienne
Ingréditents : salade de blé (mâche) - oignons cuits au four avec la pelure mais épluchés par la suite - pommes - chicons - choux rouge au vinaigre - haricots - assaisonnement.

A cette recette de base, on peut ajouter les ingrédients suivants : pissenlit - céleri-rave - betterave rouge - barbe de capucin. Mais pas de noix, de lardons, de dés de fromage qui sont des fantaisies de notre époque.

On ajoute l'assaisonnement et on fatigue bien la salade. Celle-ci se mange avec du mutiau (*) ou du jambon.

Dessert : la galette
Pour terminer, on sert la galette des rois avec la fève.
 
(*)mutiau : Spécialité tournaisienne mangée lors du Lundi Perdu. Tête pressée finement hachée et garnie d'ail et de persil.