Design In Town : le parcours s’enrichit avec l'installation de trois pantins sur la façade de l'École des Arts

Publié le 23 décembre 2022
  • Culture

Le parcours design de Tournai s’enrichit avec l'installation de trois pantins sur la façade de l'École des Arts.

Après l’installation à la Place Clovis de l’abeille de Nick Ervinck, symbolisant l’emblème du roi Childéric, et la fresque multicolore de Loraine Motti à l'École Paris, les pantins de J.Y. Bonnaudet et B. Magda apportent une nouvelle touche artistique et colorée dans le centre-ville de Tournai et enrichissent le parcours design de la ville.

La mise en place du parcours design s'est poursuivie ce 21 décembre à Tournai avec l’installation sur la façade de l’Ecole des Arts de trois pantins grimpeurs, imaginés par Jean-Yves Bonnaudet et Bruno Magda. Anciens élèves et lauréats de l’Ecole des Arts, les deux artistes ont créé des personnages colorés de près de 2 mètres de haut, en tôles d’acier.  En escaladant les murs de l’Ecole des Arts, ils illustrent les chemins parfois détournés qui peuvent être empruntés pour accéder à la culture. Par leur dégaine et leur irrespect des conventions, les trois pantins symbolisent la confrontation entre les créations du passé et l’irrévérence de la création contemporaine.

Après l’installation à la Place Clovis de Elleiba, l’abeille flamboyante du designer Nick Ervinck, symbolisant l’emblème du roi Childéric, et la fresque multicolore de Loraine Motti sur un mur de l'École communale Paris, les pantins apportent une nouvelle touche artistique et colorée dans le centre-ville de Tournai.

Cette nouvelle réalisation complète la série d’œuvres contemporaines sélectionnées pour rythmer le parcours design de Tournai et renforcer l’attractivité touristique du centre-ville. Ainsi, la halte nautique de plaisance sur la rive gauche accueillera prochainement un mobilier urbain imaginé par l’artiste Laurent Gérard. Sorte de banc géant, l’œuvre créera un espace agréable de contemplation sur l’Escaut, ses péniches et plaisanciers, tout en invitant les habitants et passants à investir ce lieu pour un moment de détente. Il s’agit de la seconde intervention artistique de Laurent Gérard qui est l’auteur de la borne à selfies ‘400 cloches’ au Quai Dumon.

Toujours rive droite, côté place Gabrielle Petit, les promeneurs pourront faire une courte pause sur une œuvre-mobilier réalisée par l’artiste Antoine Sion, avant de poursuivre leur promenade le long du quai rive droite pour rejoindre le centre-ville.

A la place Crombez, c’est le Studio Paola Vigano qui a été retenu pour la réalisation de deux lapins, symboles forts et marquants du folklore tournaisien du « lundi perdu ». Instagrammable, l’œuvre sera facilement identifiée par les visiteurs et les touristes, et renforcera la visibilité et la notoriété du folklore de la Cité des 5 Clochers.

Après les bancs végétalisés au pied de la cathédrale, la deuxième œuvre de Nicolas Destino a trouvé sa place au Boulevard Marvis. Inspirée directement des nombreuses formes d’arches omniprésentes dans l’architecture tournaisienne, elle marque l’entrée de Tournai en ramenant la vie active vers le centre-ville. Le talent de l’artiste mouscronnois a également été sollicité pour assurer la conception de totems signalétiques pour les commerces de Tournai afin d’améliorer leur attractivité et la visibilité du linéaire commercial en centre-ville.

Afin de valoriser ce parcours design et les œuvres qui le composent, une application mobile guide le visiteur à travers la ville.  Elle lui permet de repérer et identifier facilement ces créations dans la ville. Une carte interactive marquera les œuvres DESIGN IN TOWN mais aussi les commerces ayant bénéficié de l’action DESIGN IN SHOPS. L’application mobile www.designintown.city est étendue aux quatre villes du projet, Tournai, Mons, Lille et Courtrai. A Tournai, une thématique spécifique a également été développée afin de promouvoir l’Arts dans la Ville, événement annuel dédié à l’Art et au Design.

Au total, près de 400.000 euros auront été investis pour améliorer l’attractivité du centre-ville de Tournai par le design, une enveloppe subsidiée à 90 % par les fonds FEDER et régionaux dans le cadre du programme transfrontalier INTERREG France-Wallonie-Vlaanderen. DESIGN IN TOWN a impliqué l’Asbl Tourisme et Culture et la commission Art public. Une réflexion autour des zones « oubliées » de ces différents centres-villes constitue le point de départ de l’action.

Avec DESIGN’IN SHOPS et POP’IN STORE, DESIGN IN TOWN est une troisième action du projet DESIGN IN lancé en 2019 et regroupant quatre villes et cinq partenaires : IDETA à Tournai, en tant que chef de file, la Maison du Design à Mons, Designregio Kortrijk à Courtrai, CCI Grand-Lille et lille—design à Lille Métropole.