Ce mardi 28 mai, lors du Conseil communal, le bourgmestre a présenté le nouveau plan de cohésion sociale 2020-2025. Le point a été voté à l’unanimité.

Comme pour les exercices précédents, la Région wallonne peut octroyer un subside annuel pour le plan de cohésion sociale de la Ville et un subside annuel supplémentaire, spécifiquement réservé aux A.S.B.L., accordé dans le cadre de l’article 20 du décret du 21 novembre 2018.

Afin de bénéficier des subsides de la Région wallonne, la Ville doit lui soumettre le nouveau plan de cohésion sociale 2020-2025 approuvé par le Conseil communal.

Ce plan décrit les actions choisies sur base des résultats obtenus lors d'un forum organisé le 27 février 2019 avec plus de 60 participants, mais aussi sur base de la déclaration de politique communale et en fonction des actions proposées par la Région wallonne. Ce plan a été piloté par le bourgmestre qui a le PCS dans ses attributions et le SAIS, le service d’aide à l’intégration sociale.

« Concrètement, le plan de cohésion sociale sera déployé principalement sur la périphérie du centre urbain. Les services vont investir les trois maisons de quartier à savoir Templeuve, Gaurain et Maroc » explique Paul-Olivier Delannois.

Le plan s’articule autour de trois types d’actions : Les actions menées par la Ville dans les quartiers, les actions portées par les partenaires et les actions financées dans le cadre de l’article 20 du décret.

Les actions menées par la Ville de Tournai sur les 3 maisons de quartier

  • Soutien scolaire et soutien scolaire solidaire (en remplacement des écoles de devoirs)
  • Ateliers CV et lettre de motivation avec inforjeunes, Mirewapi.
  • Ateliers IST (infections sexuellement transmissible) avec Planning Familial : atelier pour travailler autour de la problématique des IST.
  • Ateliers assuétudes avec Citadelle : atelier pour travailler les assuétudes avec différents publics
  • Faciliter l’accès au sport
    • Ex : Travail en lien avec les agoras
  • Activités régulières d’intégration dans les quartiers
    • Ex : La donnerie, le potager collectif, participation aux activités culturelles et sportives, soutenir les citoyens pour des fêtes de quartier.
  • Création et soutien de comités de quartier
    • Le travail du sais est d’accompagner les gens dans leur volonté de s’impliquer dans leur quartier. Ils sont des facilitateurs et interlocuteurs au plus proche des citoyens.
  • Violences intrafamiliales (accompagnement et orientation des personnes)
  • Evaluation du plan (méthode de récolte de la parole des travailleurs, partenaires et citoyens pour permettre la réorientation des actions)

Actions portées par des partenaires avec l’aide financière du PCS :

  • Maison des familles :
    • Distribution de colis alimentaires
    • Création d’une épicerie sociale : accompagnement dans la réalisation de la demande d’agrément.
  • Abri de jour (Braséro)
  • Moyen de transport de proximité (Taxi Social)

Les actions article 20 :

  • Anama : activités de rencontres pour personnes isolées
  • Comité St-Jean : activités de rencontres pour personnes isolées
  • Vie féminine : accompagnement des femmes victimes de violence (public spécifique femme)
  • La Ressourcerie Le Carré : création d’un restaurant social

Après le vote d’hier soir, le plan de cohésion sociale 2020-2025 doit encore être approuvé par la Région Wallonne.

Le budget

Total des recettes : 580.171,20 €

  • Subside de la Région Wallonne : 442.859,80 €
  • Participation Ville (25% minimum du subside Région Wallonne) : 110.714,95 €
  • Art 20 : 26.596,45 €

Total des dépenses : 580.171,20 €

  • Frais de personnel : 430.500,00 €
  • Frais de fonctionnement : 65.074,75 €
  • Frais d’investissement : 20.000 €
  • Subventions aux institutions et associations : 64.596,45 €

Détail des subventions aux institutions et associations

  • Vie Feminine : 8.000,00 €
  • La ressourecerie Le carré : 8.096,45 €
  • ASBL Comité Saint-Jean : 5.500,00 €
  • Anama : 5.000,00 €
  • Braséro : 10.000,00 €
  • Maison des Familles (colis alimentaires) : 10.000,00 €
  • Maison des familles (épicerie sociale) : 10.000,00 €
  • ALE Mobilité + : 8.000,00 €
Cohésion d'un groupe de personnes sur une pelouse