Le bureau d’architecture DDGM (Dupont – De Sorgher – Gyömörey – Mahboub Architectes associés) a identifié les travaux nécessaires pour garantir la stabilité du Beffroi.

L’architecte préconise dans un premier temps de supprimer les dispositifs d’éclairage et de re-étanchéifier le sol des deux balcons du monuments.
Dans un second temps, d’autres interventions pourraient également être planifiées étant donné que des fissures, des pierres fragilisées et des traces d’érosion autour d’éléments métalliques ont été repérées.

L’architecte appelle également à la vigilance en ce qui concerne l’état de la charpente mais se veut par contre rassurant vis-à-vis du clocher où l’écart déjà connu de 36 centimètres entre l’axe de départ et la flèche ne s’est pas amplifié.

Dossier technique sur la méthodologie et l'analyse du Beffroi