Une 49e station d’épuration des eaux usées a récemment été inaugurée à Templeuve. Avec une capacité de 1.000 équivalents-habitants, elle prend en charge l’assainissement des eaux usées du sud du village.
Cette dernière venue dans le giron d’Ipalle est une station de type "boues activées". Les ouvrages sont composés d’un dégrilleur, d’un dessableur/déshuileur, d’un bassin biologique et d’un clarificateur. Après leur passage par un épaississeur, les boues issues de l’assainissement sont transférées vers une station de plus grande envergure afin d’y être traitées (déshydratation).

Initialement prévue de l’autre côté de l’autoroute, la station a finalement été construite près de la dalle de compostage, formant ainsi un véritable pôle environnemental. Tout bénéfice pour l’environnement, le trop-plein de la bâche de condensats et de la dalle est relié à la station. Plus aucun rejet dans le rieu ! Cette proximité permet la réalisation d’économies d’échelle en réduisant par exemple la taille du bâtiment administratif.
Pour favoriser l'intégration paysagère et la biodiversité, une noue a été aménagée avant le rejet des eaux de ruissellement. De plus, la compensation de l’aléas d’inondation a été réalisée, avec l'approbation de Hainaut ingénierie technique à la Province, au droit du rejet dans le Rieu de Templeuve.  Enfin, ce nouveau pôle se compose d’une zone boisée qui, grâce aux précieux conseils du Parc Naturel des Plaines de l’Escaut et des aménagements qui s’en suivront, favorisera le développement de la biodiversité.

Les travaux de construction de la station d’épuration ont été confiés à l’association momentanée John Cockerill Balteau-Tradeco-TRBA, pour un montant de 1.935.430 EUR financés par la SPGE.

Nouvelle station d'épuration de Templeuve