Après avoir visionné plusieurs centaines de films programmés dans les grands festivals ainsi que ceux proposés par les producteurs et les distributeurs, le comité de programmation s’est fixé sur 86 films dont 32 courts-métrages.

Un choix particulièrement difficile puisqu’il concernait la production cinématographique 2020 et 2021.

De plus, sans rien renier de sa ligne éditoriale « des films qui dérangent », le comité de programmation a voulu, quand c’était possible, donner aussi priorité à des films porteurs d’espérance. Modestes éclaircies dans la morosité ambiante.

Pour cette 12e édition, le Tournai Ramdam festival aurons le plaisir d’accueillir de nombreuses équipes de film. Dont celle au grand complet pour l’avant-première mondiale du film de Jan Bucquoy « La Dernière tentation des belges ». Ce sera également le cas pour l’avant-première francophone de « Goliath » de Frédéric Tellier.
Présente également Coline Serreau avec son film « La Belle verte ». Assassiné à sa sortie en 1996 par la critique et les journaux, ce film résonne pourtant aujourd’hui avec notre brûlante actualité. Elle avait tout simplement eu le tort d’avoir raison trop tôt.

Enfin, pour conclure un tout grand film. L’avant-première belge de l’exceptionnel biopic de Olivier Dahan consacré à la vie de Simone Veil.

Programme