L'École Supérieure des Arts – Académie des Beaux-Arts de la Ville de Tournai recrute un directeur (F/H/X)

Nature du contrat

Il s’agit d’un mandat de cinq ans, renouvelable, tel que défini aux articles 249 à 251 du décret du 20.12.2001 mis à jour au 24.02.2023. Titre IV-Du statut des membres du personnel subsidié des Écoles Supérieures des Arts officielles subventionnées. Chapitre III-Du recrutement. Section 3-Des mandats de directeur.

La charge hebdomadaire à prestations complètes d’un directeur comporte 36 heures par semaine. Elle est complète et indivisible.

Titres requis : le/la candidat(e) sera titulaire d’un diplôme de l’Enseignement Supérieur Artistique ou d’un diplôme universitaire de Docteur, de Master, d’Ingénieur ou d’Architecte (article 82 §1 du décret précité). Une expérience dans l’enseignement supérieur est vivement souhaitée.

Une connaissance des réalités de l’enseignement supérieur tel qu’il est organisé en Fédération Wallonie Bruxelles et des enjeux du développement d’une École Supérieure des Arts du domaine des Arts Plastiques, Visuels et de l’Espace est souhaitée.

Le/la candidat(e) devra disposer d’une parfaite maîtrise de la langue française. Une connaissance suffisante de l’anglais est souhaitée.

Le projet pédagogique et artistique qui sera présenté par le/la candidat(e) devra être en concordance avec les valeurs et choix pédagogiques de l’école.

Entrée en fonction le 1er septembre 2024.

Rémunération

  • soit le/la candidat(e) est définitif(ve) ou temporaire à durée indéterminée depuis minimum 6 ans dans l’enseignement supérieur hors université : dans ce cas, il/elle conserve son traitement d’enseignant(e) et bénéficie d’une indemnité de direction équivalente à la différence entre la rémunération d’un/e directeur/directrice et son traitement d’enseignant(e) ;
  • soit le/la candidat(e) ne remplit pas ces conditions : dans ce cas, le barème qui lui sera appliqué sera le barème 537.

Nous attirons votre attention sur le fait que les directeurs/directrices ne peuvent disposer de tous les congés accessibles aux autres membres du personnel enseignant des Écoles Supérieures des Arts. Ces restrictions sont précisées à l’article 251bis du décret précité.

1. Missions générales

1.1. La fonction

Le directeur d’une École Supérieure des Arts est le délégué du Pouvoir Organisateur et exécute ses décisions. Il est chargé de la mise en œuvre du projet pédagogique et artistique et de la gestion quotidienne de l’établissement. (décret du 20.12.2001 mis à jour au 24.02.2023. Titre II – Fonctions, charges et emplois. Article 72, §5).

Le directeur/la directrice a une mission générale de production de sens, de pilotage et d’opérationnalisation dans les domaines pédagogique, artistique, administratif et matériel de l’ESA.

Le directeur/la directrice devra veiller à la pérennité et au développement de l’ESA. Il/elle travaillera sur base des lignes directrices et des décisions adoptées par les organes de gestion de l’école et par le Pouvoir Organisateur dans le respect du projet pédagogique et artistique de l’ESA.

L’organisation et la gestion quotidienne sont assurées dans le respect des textes garantissant la régularité de l’école. Les adaptations nécessaires, les mises à jour doivent suivre le rythme des décisions prises par le Gouvernement de la Communauté française pour améliorer l’Enseignement supérieur en général et l’Enseignement Supérieur Artistique en particulier.

Le directeur/la directrice explique régulièrement aux acteurs de l’école quelles sont les valeurs sur lesquelles se fonde l’action pédagogique et éducative, développée au service des étudiants dans le cadre du projet pédagogique et artistique de l’école et donne ainsi du sens à l’action collective et aux actions individuelles.

Il/elle assume l’interface entre le Pouvoir Organisateur et l’ensemble des acteurs de l’ESA. Il/elle participe activement, avec les acteurs de l’ESA, à la co-construction de la culture de l’école.

Le directeur/la directrice confronte régulièrement les processus et résultats de l’action aux valeurs, finalités et objectifs annoncés.

1.2. En ce qui concerne le pilotage des actions et des projets pédagogiques

Le directeur/la directrice garantit le soutien et l’accompagnement du parcours académique de chacun des étudiants et leur orientation positive.

Le directeur/la directrice assure le pilotage pédagogique de l’école. Le directeur/la directrice assume un leadership pédagogique partagé via le Conseil de Gestion Pédagogique de l’école (*).

Dans le cadre du leadership pédagogique partagé, le directeur/la directrice se fait rendre compte des missions déléguées à ses collaborateurs et les réoriente si nécessaire. Le directeur encourage la collégialité et la collaboration entre tous les acteurs de l’école.

Dans le cadre du pilotage pédagogique de l’école, le directeur/la directrice met en place des régulations constantes et des réajustements à partir d’évaluations menées sur base des indicateurs retenus.

 (*) Le décret du 20.12.2001 dote les Écoles Supérieures des Arts d’une structure participative qui limite le pouvoir du directeur. La direction incarne le pouvoir exécutif, le pouvoir décisionnaire étant assuré collégialement par les enseignants et les étudiants élus au sein du Conseil de Gestion Pédagogique.

1.3. En ce qui concerne le pilotage stratégique et opérationnel global de l’école

Le directeur/la directrice favorise une réflexion stratégique et prospective sur le devenir de l’école.

Le directeur/la directrice fait de l’ESA une organisation apprenante et y encourage l’innovation, notamment didactique et pédagogique.

Le directeur/la directrice élabore d’initiative ou à la demande des organes de gestion de l’école des perspectives à court terme ou à long terme en matière d’évolution et/ou d’ajustement de l’offre d’enseignement.
 
Le directeur/la directrice assure un rôle de veille administrative et adapte annuellement le Règlement des Études en fonction des décrets, arrêtés d’application et circulaires.

Le directeur/la directrice informe le Pouvoir Organisateur des enjeux (forces et faiblesses) propres à l’ESA – Académie des Beaux-Arts de la ville de Tournai et, plus globalement, à la place de « l’artistique » dans une ville comme Tournai.

1.4. En ce qui concerne la gestion des ressources et des relations humaines

Le directeur/la directrice organise les services de l’ensemble des membres du personnel enseignant, coordonne leur travail, fixe les objectifs dans le cadre de leurs compétences et des textes qui régissent leur fonction et leur statut.

Le directeur/la directrice collabore avec le Pouvoir Organisateur pour construire une équipe éducative et enseignante centrée sur l’étudiant, son développement et ses apprentissages.

Le directeur/la directrice soutient le développement professionnel des membres du personnel enseignant.

Le directeur/la directrice veille à l’accueil et à l’intégration des nouveaux membres du personnel enseignant ainsi qu’à l’accompagnement des membres du personnel en difficulté.

Le directeur/la directrice fixe, en collaboration avec le Conseil de Gestion Pédagogique, le cadre du personnel enseignant et administratif. Il préside les Commissions de Recrutement.

Le directeur/la directrice assume, via le Conseil de Gestion Pédagogique, la responsabilité pédagogique et administrative de décider des horaires et attributions des membres du personnel enseignant.

Le directeur/la directrice évalue les membres du personnel et en rend compte au pouvoir organisateur.

Le directeur/la directrice stimule l’esprit d’équipe. Le directeur développe dans l’école les conditions d’un climat relationnel positif et du respect mutuel.

Le directeur/la directrice assure les relations de l’école avec les étudiants, les parents et les tiers ; dans ce cadre, il développe l’accueil et le dialogue.

Le directeur /la directrice veille à une application juste et humaine du Règlement des Études.

Le directeur/la directrice prévient et gère les conflits, en faisant appel, le cas échéant, à des ressources externes.

1.5. En ce qui concerne la communication interne et externe

Le directeur/la directrice est soucieux de la qualité de la communication interne et externe à l’école.

Le directeur/la directrice recueille et fait circuler de l’information en la formulant de manière adaptée et au moyen des dispositifs adéquats à l’attention, respectivement, du Pouvoir Organisateur, des membres du personnel enseignant, des étudiants, et s’il échet, des parents ainsi qu’en tant qu’interface, avec les partenaires et interlocuteurs extérieurs.

1.6. En ce qui concerne la gestion administrative, financière et matérielle de l’école

Le directeur/la directrice anime l’équipe de direction et la supervision des services académique et administratif.

Le directeur/la directrice veille au respect des dispositions légales et réglementaires.

Le directeur/la directrice assure la gestion du budget en collaboration étroite avec les services financiers du Pouvoir Organisateur, en vue de parvenir à un fonctionnement optimal de l’école et à la réalisation de ses objectifs.
 
Le directeur/la directrice objective les besoins de l’école en infrastructures et en équipement pédagogique, technique et informatique nécessaire à son fonctionnement ; il/elle en informe le Pouvoir Organisateur.

Le directeur/la directrice informe régulièrement le Pouvoir Organisateur sur l’état des bâtiments et gère les demandes de travaux suivant le degré d’urgence.

1.7. En ce qui concerne la planification et la gestion active de son propre développement professionnel

Le directeur/la directrice s’enrichit continûment de nouvelles idées, compétences et connaissances.

Le directeur/la directrice a des entretiens de fonctionnement réguliers avec le Pouvoir Organisateur ou les délégués de celui-ci.
 
Le directeur/la directrice auto-évalue régulièrement son fonctionnement professionnel et en tire de nouvelles lignes d’action ou de comportement. Il en réfère au Pouvoir Organisateur tous les cinq ans en vue de l’évaluation par une Commission ad hoc et le prolongement éventuel de son mandat.

1.8. En ce qui concerne la recherche en art

Le directeur/la directrice de l'Académie doit s'assurer de proposer un cadre lié à la recherche en art en :

  • établissant des modalités d'organisation de la recherche : réglementations, structuration dans l'école (représentant.e.s de la recherche, comités, groupes de travail, etc.), inscription de la recherche dans le curriculum (masters à finalité approfondie, doctorat, cours spécialisés, etc.),  activités de recherche (séminaires, journées d’études, etc.), modalités financières, partenariats, et visibilité/communication ;
  • soutenant les pratiques et les projets ou autres activités qui entendent intégrer une démarche et/ou un cadre de recherche : cadres, processus de travail, méthodes, partenaires, formes, formats, restitutions, diffusion, coûts, temporalités, évaluation, etc. ;
  • incitant la recherche de financements (subsides, appels à projets, concours,...) liés au développement d'activités liées à la recherche en art.

2. Les Compétences comportementales et techniques nécessaires et attendues

2.1. En ce qui concerne les compétences comportementales :

  • être cohérent dans ses principes, ses valeurs et son comportement, avoir le sens de l’intérêt général et respecter la dignité de la fonction ;
  • être capable de fédérer des équipes autour de projets communs et de gérer des projets collectifs ;
  • être capable d’accompagner le changement ;
  • être capable de prendre des décisions et de s’y tenir après avoir instruit la question à trancher et/ou au terme d’un processus participatif.
  • avoir une capacité d’observation objective et d’analyse du fonctionnement de son école en vue, le cas échéant, de dégager des pistes d’action alternatives ;
  • avoir le sens de l’écoute et de la communication, être capable de manifester de l’empathie, de l’enthousiasme et de la reconnaissance.
  • connaître les missions prioritaires et particulières définies par la Communauté française pour l’enseignement non obligatoire et singulièrement pour l’Enseignement Supérieur Artistique de type long du domaine des Arts Plastiques, Visuels et de l’Espace, ses enjeux pédagogiques, stratégiques, académiques et administratifs et y adhérer ;
  • être capable de déléguer ;
  • être capable de prioriser les actions à mener ;
  • savoir échanger, négocier et convaincre dans le respect de ses interlocuteurs ;
  • exprimer ses opinions sans entamer les droits d’autrui ;
  • savoir prendre du recul par rapport aux événements et prioriser ses propres activités ;
  • faire preuve de maîtrise de soi, savoir gérer son stress et ses émotions.
  • être capable d’observer le devoir de réserve.

2.2. En ce qui concerne les compétences techniques :

  • avoir la capacité de lire et comprendre un texte juridique ;
  • disposer de compétences pédagogiques et montrer un intérêt pour la recherche en éducation adaptée au niveau d’enseignement concerné  ;
  • disposer de compétences artistiques ;
  • être capable de gérer des réunions ;
  • être capable de gérer des conflits ;
  • être capable, le cas échéant, de piloter l'implémentation du numérique dans les dispositifs d'enseignement et de gouvernance, dans le cadre du développement de l'environnement numérique de son école et de l’enseignement en Communauté française ainsi que pouvoir d’utiliser les outils informatiques de base ;
  • avoir des compétences de gestion quotidienne des ressources financières et des infrastructures de l’école.

3. Les mandats et délégations

3.1. En interne

Pendant son mandat de cinq ans, le directeur/la directrice doit :

  • présider le Conseil de Gestion Pédagogique et en fixer l’ordre du jour ;
  • présider le Conseil Social et en fixer l’ordre du jour ;
  • présider le Collège des Présidents d’Option (disposition propre à l’ESA – Académie des Beaux-Arts de la ville de Tournai) ;
  • présider tous les jurys : fixation des PAE (Programme Annuel de l’Étudiant), jurys de délibération ;
  • présider toutes les Commissions de Recrutement du personnel enseignant dans le respect des statuts du Réseau d’Enseignement  Officiel Neutre Subventionné ;
  • présider la Commission annuelle de fixation des DAS (Droits Administratifs Supplémentaires) ;
  • s’il échet, présider le Conseil de Discipline.

3.2. En externe :

Pendant son mandat de cinq ans, le directeur/la directrice doit :
 

  • participer comme membre effectif à la CHESA (Chambre des Écoles Supérieures des Arts de l’ARES) ;
  • participer comme membre effectif au Collège des Directeurs d’ESA ;
  • participer comme membre effectif au Conseil d’Administration du Pôle Hainuyer (en assurer la vice-présidence tournante, tous les trois ans) ;
  • participer comme membre effectif représentant le Pouvoir Organisateur à la Commission Paritaire Centrale des ESA du Réseau d’Enseignement Officiel Neutre Subventionné.

Il est à noter que la CHESA délègue des représentants des ESA dans les Commissions de l’ARES et dans des groupes de travail. Ces mandats font l’objet d’une négociation entre ESA. Il est important pour l’école d’y être présente.

Comment introduire sa candidature ?

Envoyer par recommandé au Collège communal de la Ville de Tournai, rue Saint-Martin 52 à 7500 Tournai ou par email à enseignement@tournai.be :

  • un CV ;
  • une lettre de motivation ;
  • un extrait de casier judiciaire de moins de 3 mois ;
  • une copie de votre diplôme ;
  • un projet pédagogique et artistique ;
  • un certificat médical daté de moins de six mois, attestant que le candidat se trouve dans des conditions de santé telles qu'il ne puisse mettre en danger celle des étudiants et des autres membres du personnel

Renseignements : Académie des Beaux-Arts : +32 69 84 12 63 ; Administration communale (enseignement) : +32 69 33 22 23. Les candidats seront convoqués par email ou par courrier afin d’être entendus par une commission de recrutement.

Date limite d’introduction de la candidature : 30 avril 2024 à 23 h 59.
Date et heure de l’entretien : 13 mai 2024 entre 13 h et 17 h.