Retrouvez dans cette F.A.Q. (Questions fréquemment posées) des informations utiles sur comment la ville de Tournai s'organise pour traverser la crise sanitaire de la Covid-19 et comment elle organise l'accès à ses services.

Cette F.A.Q. ne remplace par celle publiée par le service public fédéral santé publique, sécurité de chaîne alimentaire et environnement sur www.info-coronavirus.be/fr/faqs.

 

En savoir plus

Le call center est à votre disposition, par email, si vous souhaitez obtenir des informations ou précisions exclusivement sur le fonctionnement des services communaux. Adresse email de contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour toutes autres informations relatives à la Covid-19, nous vous invitons à consulter le site www.info-coronavirus.be  

 

En savoir plus

Vous avez été impacté par la crise du Covid-19 ? Vous n’arrivez plus à faire face aux dépenses quotidiennes ou liées à des soins médicaux en raison de la crise sanitaire ?

En fonction des moyens issus du Gouvernement fédéral jusqu’au 31 décembre 2021, le CPAS de Tournai peut vous octroyer, à titre exceptionnel et temporaire, des aides matérielles, sociales, médicales, médicosociales ou psychologiques.

Qui peut bénéficier de cette intervention ?

Toutes les personnes qui subissent les répercussions de la crise de la Covid-19 peuvent en bénéficier. Cette aide n’est pas limitée aux seuls bénéficiaires du droit à l’intégration mais s’adresse à toute personne reconnue par le CPAS comme étant en état de besoin après une analyse individuelle.
Par exemple : les travailleurs qui ont perdu une partie de leur revenu ou qui doivent faire face à des dépenses supplémentaires, les travailleurs issus de l’économie collaborative, les travailleurs occupés à temps partiel, avec une attention particulière pour les familles monoparentales, les étudiants jobistes, certains indépendants, les personnes avec un handicap, etc.

Quelles aides peuvent vous être accordées ?

  • Une aide au logement, y compris les charges mais à l’exclusion de la garantie locative.
  • Une aide en matière de dépenses énergétiques, en ce compris des aides à l’accompagnement et la guidance sociale et budgétaire.
  • Une aide psychosociale : prise en charge des coûts d’intervenants professionnels reconnus dans le traitement des violences conjugales, des problèmes d’anxiété et troubles psychiatriques.
  • Une aide en matière de santé : prise en charge des frais médicaux (médicaments, factures d’hôpitaux, achats de masques, gel et gants).
  • Une aide à l’accessibilité numérique, en vue de favoriser les démarches en ligne, les contacts sociaux et le soutien scolaire.
  • Une aide financière : pour des factures impayées du fait d’une diminution des ressources ou via intervention dans les coûts de transports, achat de vêtements, achat de lunettes, …

Attention : ces différentes aides ne s’adressent pas aux personnes qui n’ont pas ou plus de titre de séjour leur permettant de résider de façon régulière sur le territoire belge.
Contactez le CPAS pour prendre rendez-vous pour un entretien via le call center Covid-19 au 069 88 44 45.

En savoir plus

Un service d’aides aux urgences sociales est disponible via le numéro vert 1718 (numéro gratuit du Service public de Wallonie) et le portail : http://luttepauvrete.wallonie.be 
Au travers de ce dispositif, l’ensemble des personnes répondant au 1718 ont été formées à répondre à des questions relatives aux aides existantes en matière d’alimentation, de crédits, de logements, de situations professionnelles ou de chômage. Elles font également le relais entre une personne en difficulté et l’interlocuteur adéquat pour l’aider (aides psychologiques, aides aux assuétudes, détresses familiales, services de proximité…).

En savoir plus

Le Gouverneur de la Province de Hainaut a pris un arrêté de police relatif au port du masque sur l'ensemble du territoire de la province valable dès le 2 octobre 2021.

Télécharger l'arrêté de police du Gouverneur de la Province de Hainaut relatif au port du masque (pdf).

Arrêté de police

Article 1er - §1er. Le port d'un masque ou de toute autre alternative en tissu est obligatoire pour toute personne âgée de 12 ans accomplis :

  • dans les locaux accessibles au public d'entreprises, d'administrations publiques ou d'associations ;
  • dans les locaux accessibles au public des établissements relevant des secteurs culturel, festif, sportif, récréatif et évènementiel ;
  • lors des réunions privées telles que définies à l'article 1er, 26°, de l'Arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, sauf si elles se tiennent dans un lieu occupé par un ménage;
  • dans les magasins et centre commerciaux ;
  • dans les rues commerçantes et tout lieu privé ou public à forte fréquentation, tels que déterminés par les autorités locales compétentes et délimités par un affichage précisant les horaires auxquels l'obligation s'applique ;
  • dans les marchés, les fêtes foraines, les braderies, les marchés annuels, les brocantes, les marchés aux puces ;
  • dans les bibliothèques, les ludothèques et les médiathèques ;
  • dans les auditoires ;
  • dans les salles de conférence ;
  • dans les bâtiments de culte et les bâtiments destinés à l'exercice public de l'assistance morale non confessionnelle ;
  • dans les établissements et les lieux des activités horeca, sauf pendant la consommation d'un repas, d'une boisson ou lorsque la personne est assise à table ou au bar;
  • lors des déplacements dans les parties publiques et non-publiques des bâtiments de justice, ainsi que dans les salles d'audience lors de chaque déplacement et, dans les autres cas conformément aux directives du président de la chambre ;
  • dans l'aéroport, la gare, sur le quai ou un point d'arrêt, dans le bus, le (pré)métro, le tram, le train ou tout autre moyen de transport organisé par une autorité publique ou les transports collectifs organisés ;
  • dans les hôpitaux généraux, universitaires et psychiatriques, les centres de revalidation, les hôpitaux de revalidation et centres de rétablissement, les maisons de repos, les centres de soins de santé mentale, les centres de soins psychiatriques, les pratiques du personnel de soins ambulant y compris les soins à domicile, les soins et aide à domicile, les établissements de soins pour personnes handicapées ;
  • lors des foires commerciales et des congrès;
  • lors des manifestations.

§2. Lorsque le port d'un masque ou de toute autre alternative en tissu n'est pas possible pour des raisons médicales, un écran facial peut être utilisé.

Les personnes qui sont dans l'impossibilité de porter un masque, une alternative en tissu ou un écran facial, en raison d'une situation de handicap attestée au moyen d'un certificat médical, ne sont pas tenues par l'obligation portée par le présent article.

Article 2 - L'obligation du port du masque ne s'étend pas aux évènements soumis au COVID Safe Ticket dès lors que l'accès à ce type d'évènements requiert la présentation de certificats de vaccination, de test ou de rétablissement.

Article 3 - Le présent arrêté s'applique sur le territoire de la province du Hainaut

Article 4 - Les autorités communales et les services de police sont chargés de faire appliquer le présent arrêté.

Article 5 - Les infractions au présent arrêté seront sanctionnées des peines prévues à l'article 1er de la loi du 6 mars 1818, modifiée par les lois du 5 juin 1934 et du 14 juin 1963 concernant les contraventions aux règlements administratifs.

Article 6 - Le présent arrêté entre en vigueur immédiatement et prendra fin le 31/10/2021 . Il sera affiché aux emplacements habituellement prévus pour les notifications officielles.

Article 7 - Le présent arrêté sera notifié sous pli ordinaire et par courriel.

En savoir plus

Dans l'ensemble des bâtiments communaux, le port du masque est la règle.

Au port du masque s'ajoute des mesures de distanciation physique et, quand cela est prévu, par la désinfection des mains aux bornes de gel hydroalcolique.