Le budget 2018 a été présenté ce lundi 27 novembre et a été voté par le conseil communal. L’Echevine des Finances Laetitia Liénard se réjouit d’un boni de 1,5 million d’€, qui permettra de remplir au mieux les diverses missions de service public d’une commune. Car, même s’il reste prudent, le budget 2018 prévoit tout de même 20 millions d’euros d’investissements. Les aides européennes et wallonnes y jouent un rôle important dans des projets comme la revitalisation de la rue Royale, le Smart Center… La Ville va également poursuivre sa modernisation informatique et développer son portail citoyen.

Les dépenses de personnel sont totalement maîtrisées. Les dépenses de fonctionnement doivent être contrôlées très régulièrement car des impondérables peuvent facilement faire dévier la Ville de son plan de gestion réalisé avec la collaboration du Centre Régional d’Aide aux Communes (CRAC). Les dépenses de transfert sont difficiles à gérer car la Ville ne peut toujours tout maîtriser. Les dotations à la zone de police et au CPAS demeurent identiques, mais des zones d’ombre et d’inquiétude demeurent pour les prochains budgets.

En matière de recettes, rappelons que les taxes sont inchangées et que le Fonds des Communes est en augmentation.

L’autorité communale est également très attentive aux villages dans ce budget : cure de Blandain, château de Vaulx, moulin de Thimougies, monuments aux morts à Kain et Ramegnies-Chin, parc des Dominicains à Froyennes, le projet FEADER au Mont-Saint-Aubert et l’installation du service communal des espaces verts à Rumillies. Les musées sont également concernés puisque 1.614.000€ leur sont consacrés dans ce budget. Au niveau des sports, un investissement de 770.000 € est programmé.