Tournai, cité de la paix

Publié le 05 août 2022
  • Société

Du 6 au 9 août, le drapeau des Maires pour la Paix flotte sur le perron de l'Hôtel de Ville de Tournai.

Notre cité est membre, depuis de nombreuses années, de l'ONG Maires pour la Paix. Cette structure regroupe actuellement 8.200 villes issues de 166 pays différents. 
L'ONG Maire pour la Paix trouve son origine dans les bombardements nucléaires de Hiroshima et de Nagasaki.

En août 1945, des bombes atomiques larguées sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki les ont instantanément réduites en ruines, emportant plus de 210 000 vies précieuses. Plus de 75 ans après les bombardements, de nombreux survivants (hibakusha) souffrent encore des séquelles physiques et émotionnelles des radiations. Pour répandre dans le monde entier le souhait ardent des hibakusha symbolisés par le message que « personne ne devrait jamais souffrir comme nous l’avons fait », et pour s’assurer qu’il soit transmis aux générations futures, Hiroshima et Nagasaki restent inébranlables dans leur affirmation au monde que les armes nucléaires sont inhumaines et continuent d’appeler à leur abolition.

Le 24 juin 1982, lors de la 2e Session extraordinaire des Nations Unies sur le désarmement qui s’est tenue au siège de l’ONU à New York, le maire d’Hiroshima de l’époque, Takeshi Araki, a appelé les villes du monde entier à transcender les frontières nationales et à s’unir en solidarité pour travailler ensemble à la lutte contre l’abolition nucléaire. Par la suite, les villes d’Hiroshima et de Nagasaki ont créé « La Conférence mondiale des maires pour la paix par la solidarité interurbaine » (aujourd’hui, maires pour la paix), composée de maires du monde entier qui ont officiellement exprimé leur soutien à cet appel. En 1991, l’organisation a été enregistrée en tant qu’ONG dotée du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC).
Le 5 août 2001, l’organisation a changé son nom de « Conférence mondiale des maires pour la paix par la solidarité interurbaine » à « Maires pour la paix ».

Mission

Les objectifs des « Maires pour la paix » sont de contribuer à la réalisation d’une paix mondiale durable en suscitant l’inquiétude des citoyens du monde entier pour l’abolition totale des armes nucléaires grâce à une solidarité étroite entre les villes membres ainsi qu’en s’efforçant de résoudre des problèmes vitaux pour la race humaine tels que la famine et la pauvreté, le sort des réfugiés, les violations des droits de l’homme et la dégradation de l’environnement.

En Belgique, la ville porte-drapeau est logiquement Ypres qui fut martyrisée durant la Première Guerre mondiale. Tournai participe à cet élan d'entretien de l'esprit de paix à traverses de nombreuses actions commémoratives et éducatives sur le territoire de la commune.