C'est à l'Évêque de Tournai, Gautier de Marvis, que l'on doit la première construction d'une halle sur la Grand-Place. En 1227, la commune fut condamnée à payer une forte amende pour avoir violé le droit d'asile du chapitre cathédral. Ne pouvant payer, elle dut céder plusieurs immeubles et faire aménager en halle une maison dite "al treille" sur la place.

On connaît peu son histoire avant 1606; tout au plus peut-on préciser qu'elle était en bois. A cette date, une tempête la renversa. On la construisit quatre ans plus tard en style composite : quelques arcs brisés au rez-de-chaussée rappellent encore le style gothique. L'arc de la porte centrale est en anse de panier. Une petite tribune en encorbellement, que l'on nomme bretèche, le surmonte.

La Halle aux Draps actuelle est un remarquable bâtiment Renaissance édifié en 1610 par le maître maçon Quentin Ratte. Il œuvra d'après les plans du peintre Jacques Van den Steen.

Tout l'édifice s'écroula en 1881 mais fut reconstruit fidèlement. A côté et d'un type proche se dresse la Conciergerie (1612).

Probablement inspirée de la façade Renaissance de l'hôtel de ville de Gand, la Halle aux Draps possède une grande cour intérieure, aujourd'hui couverte, et qui accueille nombre de réceptions, manifestations et expositions.

Latitude
Longitude