Les maisons Romanes
L'engouement architectural de l'époque romane, qui s'est d'abord manifesté dans les constructions religieuses (cathédrales, églises paroissiales), a été très tôt suivi par les autorités civiles et les riches bourgeois. Ceux-ci mirent en chantier de magnifiques maisons romanes, couvertes de plomb comme les églises.

A la rue Barre Saint-Brice, deux remarquables maisons dressent encore leur façade à pignon, datant de 1175-1200.

Elles semblent avoir servi, en premier lieu, de réunion à l'échevinage d'outre-Escaut. Elles abritent aujourd'hui le temple de la paroisse protestante de Tournai et une galerie d'art. Les fenêtres, prises entre deux cordons de pierres horizontaux, sont coupées par une colonnette monolithe. Ces deux maisons - parmi les premiers spécimens de demeures bourgeoises conservées en Europe occidentale - sont les prototypes de l'architecture civile de la vallée de l'Escaut. Elles ont inspiré l'architecture des 'stenen' flamands, comme la maison de l'Etape à Gand, bâtie en pierre de Tournai.

Les maisons Gothiques
Tournai possédait aux 13e et 14e siècles deux cents maisons de style gothique. Le temps et les guerres ont eu raison de ces bâtisses. Il nous reste quelques maisons, dont une à la rue des Jésuites, datant du XIIIème siècle, mais également à la rue Barre Saint-Brice où, en s'éloignant de l'église, un manoir gothique présente une façade qui est un développement des principes architecturaux innovés dans les maisons romanes, mais avec plus de finesse dans la décoration et plus de régularité dans la taille des pierres.

L'Art Nouveau à Tournai
L'art nouveau est le résultat d'une nouvelle conception de l'espace adaptée aux besoins de la bourgeoisie progressiste. Il lutte contre l'imitation des styles historiques et génère une ornementation particulière où se mêlent dynamisme et plastique.

Ce mouvement eut une période très brève, à peine un quart de siècle. Le plan des maisons s'articule autour du hall-cage d'escalier à partir duquel s'ordonnancent les espaces et la circulation interne

La lumière joue un rôle de première importance dans l'art nouveau et accentue son caractère particulier. Les façades présentent souvent un parcellaire étroit ainsi que des saillies. Les tendances décoratives de ces façades sont inspirées du monde végétal ou géométrique.

A Tournai, outre le célèbre musée des Beaux-Arts de Victor Horta, bon nombre d'immeubles privés ont été marqués par l'Art Nouveau entre les années 1903 à 1913. Les principaux se concentrent autour de la gare et le long des boulevards.